+352 621 752 889  
Lun – Ven 9.00 AM – 20.00 PM Sam 10.00 AM – 13.00 PM
tochkur@gmail.com  

Psychologie transpersonnelle

La psychologie transpersonnelle est une école de psychologie née au tout début des années 1960 de la rencontre entre plusieurs thérapeutes, dont Abraham Maslow (cofondateur de la psychologie humaniste) et Stanislav Grof (fondateur de la respiration holotropique). Elle intègre aux découvertes des trois écoles psychologiques classiques (TCC, psychanalyse, thérapies humanistes-existentielles), les données philosophiques et pratiques des grandes traditions spirituelles (religions et chamanisme), ainsi qu’une étude approfondie des états modifiés de conscience.

La spiritualité implique un type spécial de relation entre l’individu et le cosmos et est, dans son essence, une affaire personnelle et privée.

« La psychologie transpersonnelle, qui s’est structurée vers la fin des années 1960, cherche alors à s’inscrire comme une « quatrième force » en psychologie, la première étant la psychanalyse, la seconde le behaviorisme (avec son rejeton qu’est l’approche cognitivo-comportementale) et la troisième l’approche humaniste. Cette approche, souvent perçue comme marginale dans le milieu de la psychologie, s’efforce d’approfondir des connaissances sur un aspect du développement humain susceptible de repousser les limites de l’ego et du corps. Elle propose une vision du développement de l’être humain qui se veut plus complète et plus positive, notamment en ajoutant la dimension spirituelle aux autres dimensions généralement admises par la psychologie que sont les dimensions émotionnelle, cognitive, physiologique, relationnelle et sociale. Elle n’hésite pas à recourir à différentes pratiques spirituelles, comme la méditation et la prière, afin de repousser sans cesse les limites du développement psychique de l’être humain jusqu’à des expériences et des états de conscience qui transcendent le Moi, le temps, l’espace et la réalité empirique. C’est dans ce contexte que la psychologie transpersonnelle s’intéresse ouvertement à l’Orient et qu’elle valorise l’utilisation du yoga à des fins psychothérapeutiques. Selon la psychologie transpersonnelle, l’homme pourrait progressivement atteindre à un niveau de conscience qui le relie à une réalité divine, représentée par le concept du Soi, et dont la porte d’entrée réside en chaque être humain. »

Stanislav Grof, M.D.